Informations en continu

SCANDALE DE LA RÉHABILITATION DE LA RTA : sur la piste des entreprises SIGMA 2, MBC et… AREVA !

Actuniger Société - il y a 7 heures 17 min

Depuis le fameux tweet d’Omar Ladan Tchana, ex ministre d’état nigérien des mines puis des transports, une polémique fait rage au Niger, bien plus intensément sur les réseaux sociaux, à propos de la réhabilitation de la très stratégique route Tahoua-Agadez-Arlit (RTA).

BIJA BARA MAHAMANE AWALOU : Je veux et je peux être entrepreneur…Témoignage d’un bénéficiaire du Projet de Développement des Compétences pour la Croissance (PRODEC) via la Chambre de commerce

Tamtaminfo - il y a 9 heures 34 min

« J’ai 28 ans et je suis de formation, Ingénieur des Mines et Géologie. Après mon cursus académique, je pensais être embauché rapidement. Mais ce ne fut pas le cas.  Certains amis qui ont déjà bénéficié des formations de la Chambre de Commerce, m’ont conseillé de m’orienter vers l’entreprenariat. Je me suis donc rapproché de la Chambre de Commerce.

J’ai découvert que la Chambre de commerce en collaboration avec le PRODEC dispensait, effectivement, des formations à l’endroit des jeunes diplômés dans le domaine de l’entreprenariat.

J’ai déposé mon dossier et j’ai été sélectionné pour suivre une formation intensive sur 10 jours axée sur la création et la gestion d’entreprise.

A travers cette formation, j’ai également découvert la compétition des plans d’affaires organisée par la Maison de l’Entreprise et j’y ai postulé. Par la grâce de Dieu j’ai pu être sélectionné parmi les 100 lauréats de la première édition de la compétition des plans d’affaires (CPA).

La formation en entreprenariat de le Chambre de commerce et du PRODEC a développé en moi l’esprit d’entreprendre et m’a permis d’avoir les outils nécessaires pour créer ma propre entreprise.

Mon idée d’entreprise se base sur l’aviculture pour l’élevage des pintades. J’ai déjà commencé l’exploitation à petite échelle de la ferme. Et donc avec l’accompagnement issu de la CPA, j’espère pouvoir commencer la production à grande échelle, dans quelques mois ».

En quatre années d’existence, le PRODEC à travers la Chambre de Commerce et d’industrie du Niger a formé 1647 jeunes en entreprenariat.

Une étude du PRODEC finalisée en début 2018 a démontré que 71,5% des bénéficiaires des formations en entrepreneuriat ont eu des opportunités : soit, ont créé une activité indépendante (42,7%), soit, sont employés (28, 8%) par des sociétés de la place.

À propos de l'Auteur Source: PRODEC

Monsieur Abdoulaye Coulibaly, président du Comité technique national Télévision Numérique Terrestre (TNT) : «La TNT va renforcer la visibilité du Niger à l’international et cadre parfaitement avec le PDES 2017-2021»

Tamtaminfo - il y a 9 heures 45 min

Monsieur le président du Comité Technique National TNT, le Conseil des Ministres tenu vendredi dernier a entendu une Communication conjointe de Monsieur le Ministre de la Communication, M. Habi Mahamadou Salissou et de son homologue en charge de l’Economie Numérique, M. Sani Maigochi, sur le processus de basculement vers la TNT. Où en est-on aujourd’hui?

Merci. Disons que le processus a bien avancé, particulièrement ces derniers mois, et on tend vers son parachèvement. A cet égard, le dernier conseil des ministres a pris des mesures portant affectation de ressources du Fonds d’investissement pour le développement de la TNT.

Plus concrètement, par rapport au centre principal Multiplex de Niamey, sis au PK5, tous les équipements sont installés et sont opérationnels. Quant aux sites de l’intérieur du pays, ils sont également installés et quasiment tous fonctionnels.

En ce qui concerne la formation, volet important en matière de technologie de pointe, la première phase de la série de formations prévues sur ces nouveaux équipements sophistiqués, vient de s’achever et le personnel technique de l’ORTN ainsi formé est à présent outillé pour prendre en charge la gestion des équipements. Il convient de saluer la volonté et l’engagement du personnel formé à s’approprier cette nouvelle technologie. Le Comité technique pour le numérique encourage l’ORTN à poursuivre sur cette voie comme ce fut le cas avec l’analogique.

Il est également prévu la formation du personnel des organes de régulation (CSC et ARCEP).

Au sujet de la diffusion terrestre, elle est également effective et tous les téléspectateurs de Niamey disposant de téléviseurs dotés de décodeurs intégrés, peuvent recevoir le bouquet TNT Niger. Pour les autres téléspectateurs, les plus nombreux, bientôt des décodeurs seront disponibles sur le marché. D’ailleurs, un prototype de décodeur a été testé à deux reprises récemment, et la réception du signal TNT HD a été jugée techniquement satisfaisante.

En ce qui concerne la diffusion par satellite sur ArabSat Badr-6, elle est également disponible pour une réception du bouquet en clair. Tout téléspectateur en Afrique et au Moyen-Orient peut capter le bouquet TNT Niger en qualité numérique à travers une antenne parabolique.
Toutes les deux chaînes publiques (Télé-Sahel et Tal-Tv) et treize chaînes privées sont disponibles sur le bouquet TNT Niger, pour une capacité non limitative de 20 chaînes. Cependant, Bonferey et Fidélité sont en instance de conversion de leurs signaux pour, bientôt, intégrer, à leur tour, le bouquet TNT Niger.

L’un dans l’autre, la TNT est aujourd’hui effective au Niger. Et, plaise à Dieu, d’ici fin décembre, son lancement officiel interviendra, puis le déploiement s’étendra progressivement mais rapidement, à l’ensemble du pays.

Sur le plan politique, que représente la TNT pour le Niger ?

De ce point de vue, il faut souligner que la TNT cadre parfaitement avec la mise en œuvre du PDES 2017-2021, dans son pôle sectoriel « gouvernance et modernisation de l’Etat », avec comme action majeure prioritaire, le renforcement de l’accès du public à l’information, l’activité retenue à cet égard étant la contribution à l’avènement de la TNT. Ce qui, à moyen et long termes, viendra soutenir fort opportunément le programme de mise en place de 1000 villages intelligents de S.E. Monsieur le Président de la République.

Cette avancée technologique permettra aussi à notre pays de renforcer sa visibilité non seulement au plan national mais aussi à l’international, avec en termes de perspectives, le Sommet de l’Union Africaine que Niamey va abriter en 2019 et ce, pour la 1ère fois.

Dans le cadre toujours de la mise en œuvre de la TNT, une Agence Nigérienne de Diffusion a été créée récemment. De quoi s’agit-il exactement ?

Dans le cadre de la mise en œuvre de la TNT, le Gouvernement a exprimé une forte volonté qui s’est traduite par l’élaboration d’un document de stratégie nationale de transition approuvé par décret le 12 avril 2013 et décliné en quatre axes. Il s’agit des axes portant sur l’adaptation du cadre juridique ; le développement des infrastructures; le développement des contenus et programmes, et le renforcement des capacités.

Concernant précisément la mise en œuvre du cadre juridique et institutionnel, des efforts significatifs ont été accomplis. Il s’agit notamment de l’adoption de la Loi portant sur la Communication Audiovisuelle, qui consacre la segmentation des activités d’édition, de multiplexage, de diffusion et de distribution et leur réglementation, mais aussi l’adoption de la Loi modifiant la loi organique sur le fonctionnement et l’organisation du Conseil Supérieur de la Communication ;

Il y a aussi et pour répondre plus directement à votre question, l’adoption du Décret n° 2018-459 du 06 juillet 2018 créant l’Agence Nigérienne de Diffusion (AND) pour assurer les fonctions de multiplexage et de diffusion pour une période transitoire de 5 ans comme prévu dans la Stratégie Nationale de migration vers la TNT.

Mais ce n’est pas tout ; il reste encore des textes ; ils sont d’ailleurs dans le circuit d’adoption, et visent, tous, l’encadrement de l’environnement juridique et institutionnel de la TNT.

On peut notamment citer le projet de décret portant adoption des Statuts de l’Agence Nigérienne de Diffusion (AND) ; le projet de décret sur le transfert des ressources humaines et techniques de l’ORTN à l’AND ; des autorisations que doivent délivrer le CSC et l’ARCEP (ex ARTP) à l’Agence Nigérienne de Diffusion pur assurer ses activités de multiplexage et de diffusion, sans oublier les cahiers des charges des différents segments d’activités de la TNT : Edition, Multiplexage, Diffusion.

Le Document de Stratégie Nationale sur la TNT a également prévu des mesures d’accompagnement. De quoi s’agit-il ?

Effectivement, des mesures d’accompagnement ont été envisagées. Il s’agit d’abord de la mesure relative à l’Elaboration et de la mise en œuvre d’un plan de communication. Car, fau-t-il préciser, avec l’appui de l’OIF, un plan de communication a été élaboré et nous nous attelons à préparer sa mise en œuvre. Ce plan est destiné à sensibiliser les téléspectateurs sur les enjeux de la TNT.

Il y a également la mesure portant sur le volet vulgarisation des moyens de réception. Cette action vise à introduire en masse des décodeurs TNT et des postes téléviseurs avec décodeurs TNT intégrés. Car l’acquisition des décodeurs s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de migration vers la Télévision Numérique Terrestre (TNT) qui a prévu des mesures d’accompagnement du Gouvernement pour permettre aux ménages à faibles revenus de pouvoir disposer de décodeurs pour recevoir le signal TNT.

L’Etat a certes pris des mesures réglementaires incitatives pour fixer les conditions d’importation de postes téléviseurs numériques et pour interdire l’importation de récepteurs non conformes à la norme TNT. Ces mesures vont être actualisées et renforcées.
Dans l’immédiat, il reste à prendre des mesures urgentes pour, progressivement, rendre accessibles les décodeurs sur toute l’étendue du territoire.

Quel serait votre mot de la fin, Monsieur le président du comité technique national TNT ?

Pour le mot de la fin, on peut souligner, encore une fois, que la TNT est enfin une réalité au Niger. Je vous ai parlé des tests de réception sur prototype de décodeurs, tests jugés concluants par les techniciens eux-mêmes.

Et malgré certaines difficultés vécues le long du processus et inhérentes à tout processus, nous tendons résolument vers son aboutissement. Il convient aussi de noter et saluer, au nom du Comité Technique National et du Comité Interministériel pour le Numérique (CIN), l’importance des investissements réalisés sur fonds propres de l’Etat (près de 27 milliards !).

Ce qui démontre l’attachement des plus hautes Autorités à la promotion du secteur de la Communication et de l’Economie Numérique. Grâce à ces efforts remarquables, l’ORTN, notamment, va pouvoir élargir son champ de couverture à l’international et porter ainsi, encore plus loin, la Voix du Niger. Et ceci, grâce à de nouvelles propositions à intégrer dans le contrat de partenariat qui lie l’office à l’opérateur de location satellitaire, GlobeCast.

À propos de l'Auteur Réalisée par Assane Soumana(ONEP)

CONFÉRENCE DE PARIS : pour Issoufou Mahamadou, « il faut des institutions démocratiques fortes pour imposer la paix et la sécurité dans le monde »

Actuniger Politique - il y a 9 heures 58 min

Intervention de SEM MAHAMADOU ISSOUFOU, Président de la République du Niger, lors de la Conférence de Paris pour la Paix

Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi de remercier le Président Emmanuel Macron pour avoir bien voulu honorer le Niger, en nous associant à la célébration du centenaire de l’armistice du 11 Novembre qui avait mis fin à la première guerre mondiale.

Commémoration du centenaire de l’armistice de la 1ère guerre Mondiale 14-18 : Hommage aux soldats tombés sur les champs de bataille

Tamtaminfo - il y a 9 heures 58 min

Il y a de cela un siècle que la raison triompha sur la guerre avec la signature historique le 11 novembre 1914 par les belligérants, de l’armistice marquant ainsi la fin du premier conflit mondial. A Niamey, la commémoration du centenaire de l’armistice a eu lieu hier à la place du monument (Sis en face de l’ex petit marché) dédié aux Morts de cette horrible guerre.

La cérémonie commémorative a été co-présidée par l’Ambassadeur de la France au Niger, S.E Marcel Escure et le ministre de la Défense Nationale, M. Kalla Moutari en présence du Chef d’Etat-major général des Armées, le Général de Corps d’Armée Ahmed Mohamed ; des autorités régionales ; des anciens combattants du Niger ; du président de l’association des Chefs traditionnels du Niger le Sultan de Dosso Djermakoye Mai-Danda Seydou ; du corps diplomatique ; des officiers supérieurs nigériens et français ainsi que des élèves du prytanée militaire et du lycée La Fontaine.

La célébration du centenaire de l’armistice été marquée par l’observation d’une minute de silence à la mémoire des 18 millions de victimes de cette guerre ; l’exécution des hymnes nationaux du Niger et de la France par les élèves du prytanée militaire et du lycée La Fontaine ainsi que des hommages rendus par les élèves aux victimes, à travers des poèmes décrivant le champ de bataille ; l’horreur ; la tristesse et le chagrin des familles des victimes de cette guerre mondiale.

Bref, les hommages lus par ces élèves sont très émouvants tant sur l’intonation que sur le contenu qui évoque l’ampleur de la violence du conflit. L’ambassadeur de France au Niger, S.E Marcel Escure et le ministre de la Défense Nationale, M. Kalla Moutari ont déposé chacun une gerbe de fleur à la mémoire des soldats tombés sur le champ de bataille au cours de cette terrible guerre.

Ensuite, le Colonel Catteau a lu le message du Président du français Emmanuel Macron qui décrit le champ de bataille avant d’évoquer le grand soulagement de son pays après la signature de l’armistice qui sonna la fin des combats fratricides d’un conflit meurtrier. «Un siècle que l’armistice du 11 novembre 1914 est venu mettre un terme aux combats fratricides de la première guerre mondiale. A cet affrontement interminable nation contre nation, peuple contre peuple.

Avec ses tranchées pleines de boue, et de larmes. Ses orages de feu et d’acier qui grondaient par tous les temps et déchiraient les ciels les plus calmes. Ses champs de bataille éventrés et la mort omniprésente. Le 11 novembre 1918, un grand soupir de soulagement traverse la France. Depuis Compiègne où l’Armistice a été signé à l’aube, il se propage jusqu’aux champs de bataille. Enfin, après quatre interminables années de bruit et de fureur, de nuit et de terreur, les armes se taisent sur le front occidental » souligne le message.

Par ailleurs, le même message rappelle qu’on constate le gâchis et on éprouve d’autant plus le deuil. « Nous sommes réunis dans nos communes, devant nos monuments aux morts, pour rendre hommage et dire notre reconnaissance à tous ceux qui nous ont défendu hier mais aussi à ceux qui nous défendent aujourd’hui, jusqu’au sacrifice de leur vie. Nous nous souvenons de nos poilus, morts pour la France. De nos civils, dont beaucoup ont aussi perdu la vie. De nos soldats marqués à jamais dans leur chair et dans leur esprit.

De nos villages détruits, de nos villes dévastées. Nous nous souvenons aussi de la souffrance et de l’honneur de tous ceux qui ont quitté leur terre et sont venus d’Afrique, du Pacifique et d’Amérique sur ce sol de France qu’ils n’avaient jamais vu et qu’ils ont pourtant vaillamment défendu. Nous nous souvenons de la souffrance et de l’honneur des dix millions de combattants de tous les pays qui ont été envoyés dans ces combats terribles. Nous sommes aussi unis en ce jour dans la conscience de notre histoire et dans le refus de sa répétition. Car le siècle qui nous sépare des terribles sacrifices des femmes et des hommes de 14-18 nous a appris la grande précarité de là Paix.

Nous savons avec quelle force, les nationalismes, le totalitarisme, peuvent emporter les démocraties et mettre en péril l’idée même de civilisation. Vigilance ! Tel est le sentiment que doit nous inspirer le souvenir de l’effroyable hécatombe de la Grand Guerre », souligne le message du président Macron.

À propos de l'Auteur Hassane Daouda (ONEP)

Le Président Issoufou Mahamadou a pris part dimanche à Paris à la commémoration du centenaire de l’Armistice

Actuniger Politique - il y a 10 heures 1 min

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou accompagné de la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou, a pris part dimanche matin, 11 novembre 2018, à la commémoration du Centenaire de l’Armistice de la Première Guerre Mondiale.

Le Président Issoufou Mahamadou a participé dimanche après-midi au Premier Forum de Paris pour la Paix

Tamtaminfo - il y a 11 heures 16 min

Quelque 70 Chefs d’Etat et de Gouvernement dont le Président Issoufou Mahamadou ainsi que les dirigeants des Organisations Internationales ont participé dimanche après-midi, 11 novembre 2018, au Premier Forum de la Paix à la Grande Halle de La Villette (XIXe arrondissement de Paris).

Ce forum, organisé à l’initiative de la France, à l’occasion de la commémoration du centenaire de l’Armistice de la Première Guerre Mondiale, a été axé sur la paix et  le multilatéralisme.

Il a été marqué par plusieurs discours notamment ceux du Président français Emmanuel Macron, de la Chancelière allemande, Angela Merkel, du Secrétaire Général de l’ONU, António Guterres, et du Président de la République Issoufou Mahamadou.

Dans une intervention lors de ce forum, le Président de la République a d’abord  remercié le Président Emmanuel Macron « pour avoir bien voulu honorer le Niger, en nous associant à la commémoration du centenaire de l’armistice du 11 Novembre 1918. »

Le Chef de l’Etat a également salué « l’opportunité et la pertinence de l’organisation d’un forum sur la paix et la sécurité en marge de cet important évènement. »  Evoquant la situation internationale « devenue très complexe », le Président Issoufou Mahamadou a dit que « tout doit être mis en œuvre pour éviter que la lutte contre le terrorisme soit perçue comme un choc entre civilisations ». En dépit de la demande pressante des pays membres du G5-Sahel, « nous n’arrivons pas à mobiliser la solidarité internationale en vue d’un soutien multilatéral durable à la force conjointe mise en place pour lutter contre le terrorisme et le crime organisé », a-t-il noté.

Le Chef de l’Etat est accompagné, dans ce déplacement, de la Première Dame Dr. Lalla Malika Issoufou, M. Ouhoumoudou Mahamadou, Ministre Directeur de Cabinet du Président de la République, M. Kalla Ankouraou, Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur et M. Kalla Moutari, Ministre de la Défense Nationale.

À propos de l'Auteur Source: Presidence de la Republique

MAHAMANE OUSMANE : « le Niger va mal aujourd’hui ! »

Actuniger Politique - 11/11/2018

 

Message du président MAHAMANE OUSMANE,  à l’occasion de la marche suivie de meeting organisée par le Front pour la Restauration de la Démocratie et la Défense de la République
Niamey, le dimanche 11 Novembre 2018.

SOUMANA SANDA : « ce raz de marée est la traduction éloquente du ras le bol des nigériens »

Actuniger Politique - 11/11/2018

Mot de bienvenue du Président de la Coordination Régionale FRDDR, Soumana Sanda, à la marche suivie de manifestation de l’opposition politique, ce dimanche 11 novembre à Niamey.

POLITIQUE : forte mobilisation à la manifestation de l’opposition, qui réclame « un code électoral consensuel et une bonne gouvernance »

Actuniger Politique - 11/11/2018

 

Des milliers de manifestants ont répondu présent, ce dimanche 11 novembre à Niamey, à la marche suivie de meeting, du Front pour la restauration et la défense de la démocratie et de le république (FRDDR), la principale coalition de l’opposition politique. Dès les premières heures de la matinée, les manifestants ont pris d’assaut « la place Toumo », lieu du rassemblement, avant de converger par milliers vers la « place de la concertation », où s’est tenu le meeting.

CANAL + : la série les « Capitales africaines : A Niamey » sur la chaine TV A+ dès le 20 novembre prochain

Actuniger Société - 11/11/2018

 

Le vendredi 9 Novembre 2018, le Directeur Général Canal + Niger, M. Cheikh Sarr, le Directeur de la Chaine A +, filiale du Groupe Canal+, M. Damiano Malchiodi, Mme Dorine Gueye, Directrice Programmation et Editorial, et M. Jean Noel BAH, réalisateur Séries Capitales Africaines, ont co-animé une conférence de presse à l’hôtel Soluxe de Niamey.

This RSS feed URL is deprecated

Google Actualités - 25/08/2018
This RSS feed URL is deprecated, please update. New URLs can be found in the footers at https://news.google.com/news

Message de vœux des Evêques du Niger à la communauté ... - aniamey.com

Google Actualités - 24/08/2018

aniamey.com

Message de vœux des Evêques du Niger à la communauté ...
aniamey.com
La Communauté musulmane de notre pays a célébré le mercredi 22 août dernier, la traditionnelle fête de l'Aïd el Kebir ou fête de la Tabaski. Comme à l'accoutumée, c'est avec joie que les Evêques du Niger, unis à toutes les Communautés Chrétiennes du ...

Niger-poste - anp.ne

Google Actualités - 24/08/2018

Niger-poste
anp.ne
Niamey, 24 Août (ANP)- L'opérateur historique du secteur postal au Niger, Niger poste compte lancer sous peu une structure de micro finance postale pour mobiliser l'épargne et financer le développement, a annoncé à l'ANP le Directeur Marketing et ...

Niger-Aid -prière - anp.ne

Google Actualités - 23/08/2018

Niger-Aid -prière
anp.ne
Soumis par lawan le mer, 22/08/2018 - 18:24. Niamey, 22 août (ANP) – La communauté musulmane au Niger a célébré ce mercredi 22 août l'Aid El Kabir ou la plus grande fête islamique qui commémore la soumission à Allah. Author(s):. Agence Nigérienne ...

Syndiquer le contenu