Nigerdiaspora

Syndiquer le contenu
Lien entre les différentes communautés nigériennes et amis du Niger réparties de par le monde. Boubacar Guede
Mis à jour : il y a 13 min 17 sec

Rencontre d’échange avec les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences : Un coup d’accélérateur au processus de transfert des compétences

18/09/2014

L'exercice de la décentralisation en tant que système politico-administratif, ne saurait être effectif sans un transfert effectif des compétences et des ressources du niveau central vers le niveau des collectivités territoriales. 

C’est dans cette perspective qu’une rencontre d’échange a eu lieu, hier, entre le ministre délégué à la décentralisation M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro et les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences. L’objectif est de parvenir à un transfert de compétences effectif d’ici la fin de cette année.
Placée sous l’égide du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations strategiques définies par le Gouvernement en matière de transfert des compétences et des ressources au profit des collectivités territoriales. Ce département ministériel a crée un Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR). C’est un organe consultatif qui regroupe en son sein, les représentants de l’administration publique, les collectivités territoriales et les partenaires techniques et financiers impliqués dans la mise en œuvre de la Politique Nationale de Décentralisation adoptée par le Gouvernement.
Dans son mot introductif, le ministre délégué à la Décentralisation et aux    Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Sanoussi  Elhadji Samro  a expliqué que la décentralisation est par définition un transfert de compétences des ressources de l'Etat vers les collectivités territoriales.
Elle constitue un instrument de responsabilisation des populations à la gestion de leurs propres affaires à travers notamment les organes délibérants et exécutifs locaux démocratiquement élus que sont les conseils municipaux et régionaux.  Et le ministre de rappeler que la mission du CTTCR est de faciliter la conduite du processus de transfert des compétences à travers la recherche d'une synergie d'intervention de tous les acteurs, dans la réflexion, l'élaboration, l'exécution, le suivi évaluation ainsi que la préparation de tous les dossiers relatifs au processus, tout en précisant que c’est dans ce cadre que plusieurs activités ont été menées en rapport avec d’autres structures concernées de 2011 à 2013. Le ministre délégué a énuméré plusieurs activités dont entre autres, l’élaboration en août 2012 d’une note conceptuelle sur l’opérationnalisation des transferts de compétences  et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, l’organisation des foras régionaux sur l’opérationnalisation et le transfert des compétences  et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, le séminaire gouvernemental d’information sur le transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales tenu le 15 mars 2014.
Le ministre délégué Mohamed Sanoussi  a en outre indiqué que  le Gouvernement vient d’adopter la directive déterminant les modalités de transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales qui décline les orientations strategiques en la matière. Cette directive élaborée sur la base des propositions du CTTCR et en conformité avec la logique de mise en œuvre de sa feuille de route 2014 donne les orientations strategiques en la matière. Elle concerne les domaines sanitaires, éducatifs, hydrauliques et environnementaux. Il reste entendu que les Ministères des Finances, du Plan, de la Fonction Publique constituent aussi des institutions transversales dont le concours demeure nécessaire.
Le Président du Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR) M. Maman Idi a, de son côté expliqué clairement l’objectif visé à travers  la mise en place du CTTCR avant de présenter succinctement le chronogramme  de mise en œuvre de la directive. Cette directive a pour but de préciser les orientations du Gouvernement nigérien dans le cadre de l’opérationnalisation du transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales. Le transfert concerne autant les compétences propres des collectivités exercées par l’Etat que d’autres compétences qui seront identifiées. Cet objectif n’est possible qu’avec une forte implication dans la concrétisation de la volonté du Gouvernement à  responsabiliser les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques sectorielles, particulièrement dans l’atteinte des objectifs stratégiques du PDES et du programme de la renaissance de SE Issoufou Mahamadou.
La feuille de route 2014  prévoit la mise en place des cellules sectorielles chargées des transferts de compétences et des ressources au niveau de chaque ministère ; l’organisation d’un séminaire d’information, de sensibilisation des membres de toutes les cellules sectorielles.  Des ateliers sectoriels de travail sur le plan de transfert avec chacun des ministères (éducation, santé, environnement et hydraulique) et la préparation de projets de décrets de transfert des compétences et des ressources et de leurs rapports de présentation sont également prévus au cours de  cette année 2014.
 Aïssa Abdoulaye Alfary

 

18 septembre 2014

Source : http://lesahel.org/

Rencontre d’échange avec les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences : Un coup d’accélérateur au processus de transfert des compétences

18/09/2014

L'exercice de la décentralisation en tant que système politico-administratif, ne saurait être effectif sans un transfert effectif des compétences et des ressources du niveau central vers le niveau des collectivités territoriales. 

C’est dans cette perspective qu’une rencontre d’échange a eu lieu, hier, entre le ministre délégué à la décentralisation M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro et les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences. L’objectif est de parvenir à un transfert de compétences effectif d’ici la fin de cette année.
Placée sous l’égide du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations strategiques définies par le Gouvernement en matière de transfert des compétences et des ressources au profit des collectivités territoriales. Ce département ministériel a crée un Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR). C’est un organe consultatif qui regroupe en son sein, les représentants de l’administration publique, les collectivités territoriales et les partenaires techniques et financiers impliqués dans la mise en œuvre de la Politique Nationale de Décentralisation adoptée par le Gouvernement.
Dans son mot introductif, le ministre délégué à la Décentralisation et aux    Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Sanoussi  Elhadji Samro  a expliqué que la décentralisation est par définition un transfert de compétences des ressources de l'Etat vers les collectivités territoriales.
Elle constitue un instrument de responsabilisation des populations à la gestion de leurs propres affaires à travers notamment les organes délibérants et exécutifs locaux démocratiquement élus que sont les conseils municipaux et régionaux.  Et le ministre de rappeler que la mission du CTTCR est de faciliter la conduite du processus de transfert des compétences à travers la recherche d'une synergie d'intervention de tous les acteurs, dans la réflexion, l'élaboration, l'exécution, le suivi évaluation ainsi que la préparation de tous les dossiers relatifs au processus, tout en précisant que c’est dans ce cadre que plusieurs activités ont été menées en rapport avec d’autres structures concernées de 2011 à 2013. Le ministre délégué a énuméré plusieurs activités dont entre autres, l’élaboration en août 2012 d’une note conceptuelle sur l’opérationnalisation des transferts de compétences  et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, l’organisation des foras régionaux sur l’opérationnalisation et le transfert des compétences  et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, le séminaire gouvernemental d’information sur le transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales tenu le 15 mars 2014.
Le ministre délégué Mohamed Sanoussi  a en outre indiqué que  le Gouvernement vient d’adopter la directive déterminant les modalités de transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales qui décline les orientations strategiques en la matière. Cette directive élaborée sur la base des propositions du CTTCR et en conformité avec la logique de mise en œuvre de sa feuille de route 2014 donne les orientations strategiques en la matière. Elle concerne les domaines sanitaires, éducatifs, hydrauliques et environnementaux. Il reste entendu que les Ministères des Finances, du Plan, de la Fonction Publique constituent aussi des institutions transversales dont le concours demeure nécessaire.
Le Président du Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR) M. Maman Idi a, de son côté expliqué clairement l’objectif visé à travers  la mise en place du CTTCR avant de présenter succinctement le chronogramme  de mise en œuvre de la directive. Cette directive a pour but de préciser les orientations du Gouvernement nigérien dans le cadre de l’opérationnalisation du transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales. Le transfert concerne autant les compétences propres des collectivités exercées par l’Etat que d’autres compétences qui seront identifiées. Cet objectif n’est possible qu’avec une forte implication dans la concrétisation de la volonté du Gouvernement à  responsabiliser les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques sectorielles, particulièrement dans l’atteinte des objectifs stratégiques du PDES et du programme de la renaissance de SE Issoufou Mahamadou.
La feuille de route 2014  prévoit la mise en place des cellules sectorielles chargées des transferts de compétences et des ressources au niveau de chaque ministère ; l’organisation d’un séminaire d’information, de sensibilisation des membres de toutes les cellules sectorielles.  Des ateliers sectoriels de travail sur le plan de transfert avec chacun des ministères (éducation, santé, environnement et hydraulique) et la préparation de projets de décrets de transfert des compétences et des ressources et de leurs rapports de présentation sont également prévus au cours de  cette année 2014.
 Aïssa Abdoulaye Alfary

 

18 septembre 2014

Source : http://lesahel.org/

Rencontre d’échange avec les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences : Un coup d’accélérateur au processus de transfert des compétences

18/09/2014

L'exercice de la décentralisation en tant que système politico-administratif, ne saurait être effectif sans un transfert effectif des compétences et des ressources du niveau central vers le niveau des collectivités territoriales. 

C’est dans cette perspective qu’une rencontre d’échange a eu lieu, hier, entre le ministre délégué à la décentralisation M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro et les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences. L’objectif est de parvenir à un transfert de compétences effectif d’ici la fin de cette année.
Placée sous l’égide du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations strategiques définies par le Gouvernement en matière de transfert des compétences et des ressources au profit des collectivités territoriales. Ce département ministériel a crée un Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR). C’est un organe consultatif qui regroupe en son sein, les représentants de l’administration publique, les collectivités territoriales et les partenaires techniques et financiers impliqués dans la mise en œuvre de la Politique Nationale de Décentralisation adoptée par le Gouvernement.
Dans son mot introductif, le ministre délégué à la Décentralisation et aux    Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Sanoussi  Elhadji Samro  a expliqué que la décentralisation est par définition un transfert de compétences des ressources de l'Etat vers les collectivités territoriales.
Elle constitue un instrument de responsabilisation des populations à la gestion de leurs propres affaires à travers notamment les organes délibérants et exécutifs locaux démocratiquement élus que sont les conseils municipaux et régionaux.  Et le ministre de rappeler que la mission du CTTCR est de faciliter la conduite du processus de transfert des compétences à travers la recherche d'une synergie d'intervention de tous les acteurs, dans la réflexion, l'élaboration, l'exécution, le suivi évaluation ainsi que la préparation de tous les dossiers relatifs au processus, tout en précisant que c’est dans ce cadre que plusieurs activités ont été menées en rapport avec d’autres structures concernées de 2011 à 2013. Le ministre délégué a énuméré plusieurs activités dont entre autres, l’élaboration en août 2012 d’une note conceptuelle sur l’opérationnalisation des transferts de compétences  et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, l’organisation des foras régionaux sur l’opérationnalisation et le transfert des compétences  et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, le séminaire gouvernemental d’information sur le transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales tenu le 15 mars 2014.
Le ministre délégué Mohamed Sanoussi  a en outre indiqué que  le Gouvernement vient d’adopter la directive déterminant les modalités de transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales qui décline les orientations strategiques en la matière. Cette directive élaborée sur la base des propositions du CTTCR et en conformité avec la logique de mise en œuvre de sa feuille de route 2014 donne les orientations strategiques en la matière. Elle concerne les domaines sanitaires, éducatifs, hydrauliques et environnementaux. Il reste entendu que les Ministères des Finances, du Plan, de la Fonction Publique constituent aussi des institutions transversales dont le concours demeure nécessaire.
Le Président du Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR) M. Maman Idi a, de son côté expliqué clairement l’objectif visé à travers  la mise en place du CTTCR avant de présenter succinctement le chronogramme  de mise en œuvre de la directive. Cette directive a pour but de préciser les orientations du Gouvernement nigérien dans le cadre de l’opérationnalisation du transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales. Le transfert concerne autant les compétences propres des collectivités exercées par l’Etat que d’autres compétences qui seront identifiées. Cet objectif n’est possible qu’avec une forte implication dans la concrétisation de la volonté du Gouvernement à  responsabiliser les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques sectorielles, particulièrement dans l’atteinte des objectifs stratégiques du PDES et du programme de la renaissance de SE Issoufou Mahamadou.
La feuille de route 2014  prévoit la mise en place des cellules sectorielles chargées des transferts de compétences et des ressources au niveau de chaque ministère ; l’organisation d’un séminaire d’information, de sensibilisation des membres de toutes les cellules sectorielles.  Des ateliers sectoriels de travail sur le plan de transfert avec chacun des ministères (éducation, santé, environnement et hydraulique) et la préparation de projets de décrets de transfert des compétences et des ressources et de leurs rapports de présentation sont également prévus au cours de  cette année 2014.
 Aïssa Abdoulaye Alfary

 

18 septembre 2014

Source : http://lesahel.org/

Rencontre d’échange avec les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences : Un coup d’accélérateur au processus de transfert des compétences

18/09/2014

L'exercice de la décentralisation en tant que système politico-administratif, ne saurait être effectif sans un transfert effectif des compétences et des ressources du niveau central vers le niveau des collectivités territoriales. 

C’est dans cette perspective qu’une rencontre d’échange a eu lieu, hier, entre le ministre délégué à la décentralisation M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro et les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences. L’objectif est de parvenir à un transfert de compétences effectif d’ici la fin de cette année.
Placée sous l’égide du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations strategiques définies par le Gouvernement en matière de transfert des compétences et des ressources au profit des collectivités territoriales. Ce département ministériel a crée un Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR). C’est un organe consultatif qui regroupe en son sein, les représentants de l’administration publique, les collectivités territoriales et les partenaires techniques et financiers impliqués dans la mise en œuvre de la Politique Nationale de Décentralisation adoptée par le Gouvernement.
Dans son mot introductif, le ministre délégué à la Décentralisation et aux    Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Sanoussi  Elhadji Samro  a expliqué que la décentralisation est par définition un transfert de compétences des ressources de l'Etat vers les collectivités territoriales.
Elle constitue un instrument de responsabilisation des populations à la gestion de leurs propres affaires à travers notamment les organes délibérants et exécutifs locaux démocratiquement élus que sont les conseils municipaux et régionaux.  Et le ministre de rappeler que la mission du CTTCR est de faciliter la conduite du processus de transfert des compétences à travers la recherche d'une synergie d'intervention de tous les acteurs, dans la réflexion, l'élaboration, l'exécution, le suivi évaluation ainsi que la préparation de tous les dossiers relatifs au processus, tout en précisant que c’est dans ce cadre que plusieurs activités ont été menées en rapport avec d’autres structures concernées de 2011 à 2013. Le ministre délégué a énuméré plusieurs activités dont entre autres, l’élaboration en août 2012 d’une note conceptuelle sur l’opérationnalisation des transferts de compétences  et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, l’organisation des foras régionaux sur l’opérationnalisation et le transfert des compétences  et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, le séminaire gouvernemental d’information sur le transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales tenu le 15 mars 2014.
Le ministre délégué Mohamed Sanoussi  a en outre indiqué que  le Gouvernement vient d’adopter la directive déterminant les modalités de transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales qui décline les orientations strategiques en la matière. Cette directive élaborée sur la base des propositions du CTTCR et en conformité avec la logique de mise en œuvre de sa feuille de route 2014 donne les orientations strategiques en la matière. Elle concerne les domaines sanitaires, éducatifs, hydrauliques et environnementaux. Il reste entendu que les Ministères des Finances, du Plan, de la Fonction Publique constituent aussi des institutions transversales dont le concours demeure nécessaire.
Le Président du Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR) M. Maman Idi a, de son côté expliqué clairement l’objectif visé à travers  la mise en place du CTTCR avant de présenter succinctement le chronogramme  de mise en œuvre de la directive. Cette directive a pour but de préciser les orientations du Gouvernement nigérien dans le cadre de l’opérationnalisation du transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales. Le transfert concerne autant les compétences propres des collectivités exercées par l’Etat que d’autres compétences qui seront identifiées. Cet objectif n’est possible qu’avec une forte implication dans la concrétisation de la volonté du Gouvernement à  responsabiliser les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques sectorielles, particulièrement dans l’atteinte des objectifs stratégiques du PDES et du programme de la renaissance de SE Issoufou Mahamadou.
La feuille de route 2014  prévoit la mise en place des cellules sectorielles chargées des transferts de compétences et des ressources au niveau de chaque ministère ; l’organisation d’un séminaire d’information, de sensibilisation des membres de toutes les cellules sectorielles.  Des ateliers sectoriels de travail sur le plan de transfert avec chacun des ministères (éducation, santé, environnement et hydraulique) et la préparation de projets de décrets de transfert des compétences et des ressources et de leurs rapports de présentation sont également prévus au cours de  cette année 2014.
 Aïssa Abdoulaye Alfary

 

18 septembre 2014

Source : http://lesahel.org/

Rencontre d’échange avec les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences : Un coup d’accélérateur au processus de transfert des compétences

18/09/2014

L'exercice de la décentralisation en tant que système politico-administratif, ne saurait être effectif sans un transfert effectif des compétences et des ressources du niveau central vers le niveau des collectivités territoriales. 

C’est dans cette perspective qu’une rencontre d’échange a eu lieu, hier, entre le ministre délégué à la décentralisation M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro et les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences. L’objectif est de parvenir à un transfert de compétences effectif d’ici la fin de cette année.
Placée sous l’égide du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations strategiques définies par le Gouvernement en matière de transfert des compétences et des ressources au profit des collectivités territoriales. Ce département ministériel a crée un Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR). C’est un organe consultatif qui regroupe en son sein, les représentants de l’administration publique, les collectivités territoriales et les partenaires techniques et financiers impliqués dans la mise en œuvre de la Politique Nationale de Décentralisation adoptée par le Gouvernement.
Dans son mot introductif, le ministre délégué à la Décentralisation et aux    Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Sanoussi  Elhadji Samro  a expliqué que la décentralisation est par définition un transfert de compétences des ressources de l'Etat vers les collectivités territoriales.
Elle constitue un instrument de responsabilisation des populations à la gestion de leurs propres affaires à travers notamment les organes délibérants et exécutifs locaux démocratiquement élus que sont les conseils municipaux et régionaux.  Et le ministre de rappeler que la mission du CTTCR est de faciliter la conduite du processus de transfert des compétences à travers la recherche d'une synergie d'intervention de tous les acteurs, dans la réflexion, l'élaboration, l'exécution, le suivi évaluation ainsi que la préparation de tous les dossiers relatifs au processus, tout en précisant que c’est dans ce cadre que plusieurs activités ont été menées en rapport avec d’autres structures concernées de 2011 à 2013. Le ministre délégué a énuméré plusieurs activités dont entre autres, l’élaboration en août 2012 d’une note conceptuelle sur l’opérationnalisation des transferts de compétences  et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, l’organisation des foras régionaux sur l’opérationnalisation et le transfert des compétences  et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, le séminaire gouvernemental d’information sur le transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales tenu le 15 mars 2014.
Le ministre délégué Mohamed Sanoussi  a en outre indiqué que  le Gouvernement vient d’adopter la directive déterminant les modalités de transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales qui décline les orientations strategiques en la matière. Cette directive élaborée sur la base des propositions du CTTCR et en conformité avec la logique de mise en œuvre de sa feuille de route 2014 donne les orientations strategiques en la matière. Elle concerne les domaines sanitaires, éducatifs, hydrauliques et environnementaux. Il reste entendu que les Ministères des Finances, du Plan, de la Fonction Publique constituent aussi des institutions transversales dont le concours demeure nécessaire.
Le Président du Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR) M. Maman Idi a, de son côté expliqué clairement l’objectif visé à travers  la mise en place du CTTCR avant de présenter succinctement le chronogramme  de mise en œuvre de la directive. Cette directive a pour but de préciser les orientations du Gouvernement nigérien dans le cadre de l’opérationnalisation du transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales. Le transfert concerne autant les compétences propres des collectivités exercées par l’Etat que d’autres compétences qui seront identifiées. Cet objectif n’est possible qu’avec une forte implication dans la concrétisation de la volonté du Gouvernement à  responsabiliser les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques sectorielles, particulièrement dans l’atteinte des objectifs stratégiques du PDES et du programme de la renaissance de SE Issoufou Mahamadou.
La feuille de route 2014  prévoit la mise en place des cellules sectorielles chargées des transferts de compétences et des ressources au niveau de chaque ministère ; l’organisation d’un séminaire d’information, de sensibilisation des membres de toutes les cellules sectorielles.  Des ateliers sectoriels de travail sur le plan de transfert avec chacun des ministères (éducation, santé, environnement et hydraulique) et la préparation de projets de décrets de transfert des compétences et des ressources et de leurs rapports de présentation sont également prévus au cours de  cette année 2014.
 Aïssa Abdoulaye Alfary

 

18 septembre 2014

Source : http://lesahel.org/

Rencontre d’échange avec les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences : Un coup d’accélérateur au processus de transfert des compétences

18/09/2014

L'exercice de la décentralisation en tant que système politico-administratif, ne saurait être effectif sans un transfert effectif des compétences et des ressources du niveau central vers le niveau des collectivités territoriales. 

C’est dans cette perspective qu’une rencontre d’échange a eu lieu, hier, entre le ministre délégué à la décentralisation M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro et les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences. L’objectif est de parvenir à un transfert de compétences effectif d’ici la fin de cette année.
Placée sous l’égide du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations strategiques définies par le Gouvernement en matière de transfert des compétences et des ressources au profit des collectivités territoriales. Ce département ministériel a crée un Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR). C’est un organe consultatif qui regroupe en son sein, les représentants de l’administration publique, les collectivités territoriales et les partenaires techniques et financiers impliqués dans la mise en œuvre de la Politique Nationale de Décentralisation adoptée par le Gouvernement.
Dans son mot introductif, le ministre délégué à la Décentralisation et aux    Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Sanoussi  Elhadji Samro  a expliqué que la décentralisation est par définition un transfert de compétences des ressources de l'Etat vers les collectivités territoriales.
Elle constitue un instrument de responsabilisation des populations à la gestion de leurs propres affaires à travers notamment les organes délibérants et exécutifs locaux démocratiquement élus que sont les conseils municipaux et régionaux.  Et le ministre de rappeler que la mission du CTTCR est de faciliter la conduite du processus de transfert des compétences à travers la recherche d'une synergie d'intervention de tous les acteurs, dans la réflexion, l'élaboration, l'exécution, le suivi évaluation ainsi que la préparation de tous les dossiers relatifs au processus, tout en précisant que c’est dans ce cadre que plusieurs activités ont été menées en rapport avec d’autres structures concernées de 2011 à 2013. Le ministre délégué a énuméré plusieurs activités dont entre autres, l’élaboration en août 2012 d’une note conceptuelle sur l’opérationnalisation des transferts de compétences  et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, l’organisation des foras régionaux sur l’opérationnalisation et le transfert des compétences  et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, le séminaire gouvernemental d’information sur le transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales tenu le 15 mars 2014.
Le ministre délégué Mohamed Sanoussi  a en outre indiqué que  le Gouvernement vient d’adopter la directive déterminant les modalités de transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales qui décline les orientations strategiques en la matière. Cette directive élaborée sur la base des propositions du CTTCR et en conformité avec la logique de mise en œuvre de sa feuille de route 2014 donne les orientations strategiques en la matière. Elle concerne les domaines sanitaires, éducatifs, hydrauliques et environnementaux. Il reste entendu que les Ministères des Finances, du Plan, de la Fonction Publique constituent aussi des institutions transversales dont le concours demeure nécessaire.
Le Président du Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR) M. Maman Idi a, de son côté expliqué clairement l’objectif visé à travers  la mise en place du CTTCR avant de présenter succinctement le chronogramme  de mise en œuvre de la directive. Cette directive a pour but de préciser les orientations du Gouvernement nigérien dans le cadre de l’opérationnalisation du transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales. Le transfert concerne autant les compétences propres des collectivités exercées par l’Etat que d’autres compétences qui seront identifiées. Cet objectif n’est possible qu’avec une forte implication dans la concrétisation de la volonté du Gouvernement à  responsabiliser les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques sectorielles, particulièrement dans l’atteinte des objectifs stratégiques du PDES et du programme de la renaissance de SE Issoufou Mahamadou.
La feuille de route 2014  prévoit la mise en place des cellules sectorielles chargées des transferts de compétences et des ressources au niveau de chaque ministère ; l’organisation d’un séminaire d’information, de sensibilisation des membres de toutes les cellules sectorielles.  Des ateliers sectoriels de travail sur le plan de transfert avec chacun des ministères (éducation, santé, environnement et hydraulique) et la préparation de projets de décrets de transfert des compétences et des ressources et de leurs rapports de présentation sont également prévus au cours de  cette année 2014.
 Aïssa Abdoulaye Alfary

 

18 septembre 2014

Source : http://lesahel.org/

Rencontre d’échange avec les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences : Un coup d’accélérateur au processus de transfert des compétences

18/09/2014

L'exercice de la décentralisation en tant que système politico-administratif, ne saurait être effectif sans un transfert effectif des compétences et des ressources du niveau central vers le niveau des collectivités territoriales. 

C’est dans cette perspective qu’une rencontre d’échange a eu lieu, hier, entre le ministre délégué à la décentralisation M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro et les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences. L’objectif est de parvenir à un transfert de compétences effectif d’ici la fin de cette année.
Placée sous l’égide du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations strategiques définies par le Gouvernement en matière de transfert des compétences et des ressources au profit des collectivités territoriales. Ce département ministériel a crée un Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR). C’est un organe consultatif qui regroupe en son sein, les représentants de l’administration publique, les collectivités territoriales et les partenaires techniques et financiers impliqués dans la mise en œuvre de la Politique Nationale de Décentralisation adoptée par le Gouvernement.
Dans son mot introductif, le ministre délégué à la Décentralisation et aux    Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Sanoussi  Elhadji Samro  a expliqué que la décentralisation est par définition un transfert de compétences des ressources de l'Etat vers les collectivités territoriales.
Elle constitue un instrument de responsabilisation des populations à la gestion de leurs propres affaires à travers notamment les organes délibérants et exécutifs locaux démocratiquement élus que sont les conseils municipaux et régionaux.  Et le ministre de rappeler que la mission du CTTCR est de faciliter la conduite du processus de transfert des compétences à travers la recherche d'une synergie d'intervention de tous les acteurs, dans la réflexion, l'élaboration, l'exécution, le suivi évaluation ainsi que la préparation de tous les dossiers relatifs au processus, tout en précisant que c’est dans ce cadre que plusieurs activités ont été menées en rapport avec d’autres structures concernées de 2011 à 2013. Le ministre délégué a énuméré plusieurs activités dont entre autres, l’élaboration en août 2012 d’une note conceptuelle sur l’opérationnalisation des transferts de compétences  et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, l’organisation des foras régionaux sur l’opérationnalisation et le transfert des compétences  et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, le séminaire gouvernemental d’information sur le transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales tenu le 15 mars 2014.
Le ministre délégué Mohamed Sanoussi  a en outre indiqué que  le Gouvernement vient d’adopter la directive déterminant les modalités de transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales qui décline les orientations strategiques en la matière. Cette directive élaborée sur la base des propositions du CTTCR et en conformité avec la logique de mise en œuvre de sa feuille de route 2014 donne les orientations strategiques en la matière. Elle concerne les domaines sanitaires, éducatifs, hydrauliques et environnementaux. Il reste entendu que les Ministères des Finances, du Plan, de la Fonction Publique constituent aussi des institutions transversales dont le concours demeure nécessaire.
Le Président du Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR) M. Maman Idi a, de son côté expliqué clairement l’objectif visé à travers  la mise en place du CTTCR avant de présenter succinctement le chronogramme  de mise en œuvre de la directive. Cette directive a pour but de préciser les orientations du Gouvernement nigérien dans le cadre de l’opérationnalisation du transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales. Le transfert concerne autant les compétences propres des collectivités exercées par l’Etat que d’autres compétences qui seront identifiées. Cet objectif n’est possible qu’avec une forte implication dans la concrétisation de la volonté du Gouvernement à  responsabiliser les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques sectorielles, particulièrement dans l’atteinte des objectifs stratégiques du PDES et du programme de la renaissance de SE Issoufou Mahamadou.
La feuille de route 2014  prévoit la mise en place des cellules sectorielles chargées des transferts de compétences et des ressources au niveau de chaque ministère ; l’organisation d’un séminaire d’information, de sensibilisation des membres de toutes les cellules sectorielles.  Des ateliers sectoriels de travail sur le plan de transfert avec chacun des ministères (éducation, santé, environnement et hydraulique) et la préparation de projets de décrets de transfert des compétences et des ressources et de leurs rapports de présentation sont également prévus au cours de  cette année 2014.
 Aïssa Abdoulaye Alfary

 

18 septembre 2014

Source : http://lesahel.org/

Rencontre d’échange avec les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences : Un coup d’accélérateur au processus de transfert des compétences

18/09/2014

L'exercice de la décentralisation en tant que système politico-administratif, ne saurait être effectif sans un transfert effectif des compétences et des ressources du niveau central vers le niveau des collectivités territoriales. 

C’est dans cette perspective qu’une rencontre d’échange a eu lieu, hier, entre le ministre délégué à la décentralisation M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro et les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences. L’objectif est de parvenir à un transfert de compétences effectif d’ici la fin de cette année.
Placée sous l’égide du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations strategiques définies par le Gouvernement en matière de transfert des compétences et des ressources au profit des collectivités territoriales. Ce département ministériel a crée un Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR). C’est un organe consultatif qui regroupe en son sein, les représentants de l’administration publique, les collectivités territoriales et les partenaires techniques et financiers impliqués dans la mise en œuvre de la Politique Nationale de Décentralisation adoptée par le Gouvernement.
Dans son mot introductif, le ministre délégué à la Décentralisation et aux    Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Sanoussi  Elhadji Samro  a expliqué que la décentralisation est par définition un transfert de compétences des ressources de l'Etat vers les collectivités territoriales.
Elle constitue un instrument de responsabilisation des populations à la gestion de leurs propres affaires à travers notamment les organes délibérants et exécutifs locaux démocratiquement élus que sont les conseils municipaux et régionaux.  Et le ministre de rappeler que la mission du CTTCR est de faciliter la conduite du processus de transfert des compétences à travers la recherche d'une synergie d'intervention de tous les acteurs, dans la réflexion, l'élaboration, l'exécution, le suivi évaluation ainsi que la préparation de tous les dossiers relatifs au processus, tout en précisant que c’est dans ce cadre que plusieurs activités ont été menées en rapport avec d’autres structures concernées de 2011 à 2013. Le ministre délégué a énuméré plusieurs activités dont entre autres, l’élaboration en août 2012 d’une note conceptuelle sur l’opérationnalisation des transferts de compétences  et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, l’organisation des foras régionaux sur l’opérationnalisation et le transfert des compétences  et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, le séminaire gouvernemental d’information sur le transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales tenu le 15 mars 2014.
Le ministre délégué Mohamed Sanoussi  a en outre indiqué que  le Gouvernement vient d’adopter la directive déterminant les modalités de transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales qui décline les orientations strategiques en la matière. Cette directive élaborée sur la base des propositions du CTTCR et en conformité avec la logique de mise en œuvre de sa feuille de route 2014 donne les orientations strategiques en la matière. Elle concerne les domaines sanitaires, éducatifs, hydrauliques et environnementaux. Il reste entendu que les Ministères des Finances, du Plan, de la Fonction Publique constituent aussi des institutions transversales dont le concours demeure nécessaire.
Le Président du Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR) M. Maman Idi a, de son côté expliqué clairement l’objectif visé à travers  la mise en place du CTTCR avant de présenter succinctement le chronogramme  de mise en œuvre de la directive. Cette directive a pour but de préciser les orientations du Gouvernement nigérien dans le cadre de l’opérationnalisation du transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales. Le transfert concerne autant les compétences propres des collectivités exercées par l’Etat que d’autres compétences qui seront identifiées. Cet objectif n’est possible qu’avec une forte implication dans la concrétisation de la volonté du Gouvernement à  responsabiliser les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques sectorielles, particulièrement dans l’atteinte des objectifs stratégiques du PDES et du programme de la renaissance de SE Issoufou Mahamadou.
La feuille de route 2014  prévoit la mise en place des cellules sectorielles chargées des transferts de compétences et des ressources au niveau de chaque ministère ; l’organisation d’un séminaire d’information, de sensibilisation des membres de toutes les cellules sectorielles.  Des ateliers sectoriels de travail sur le plan de transfert avec chacun des ministères (éducation, santé, environnement et hydraulique) et la préparation de projets de décrets de transfert des compétences et des ressources et de leurs rapports de présentation sont également prévus au cours de  cette année 2014.
 Aïssa Abdoulaye Alfary

 

18 septembre 2014

Source : http://lesahel.org/

Rencontre d’échange avec les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences : Un coup d’accélérateur au processus de transfert des compétences

18/09/2014

L'exercice de la décentralisation en tant que système politico-administratif, ne saurait être effectif sans un transfert effectif des compétences et des ressources du niveau central vers le niveau des collectivités territoriales. 

C’est dans cette perspective qu’une rencontre d’échange a eu lieu, hier, entre le ministre délégué à la décentralisation M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro et les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences. L’objectif est de parvenir à un transfert de compétences effectif d’ici la fin de cette année.
Placée sous l’égide du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations strategiques définies par le Gouvernement en matière de transfert des compétences et des ressources au profit des collectivités territoriales. Ce département ministériel a crée un Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR). C’est un organe consultatif qui regroupe en son sein, les représentants de l’administration publique, les collectivités territoriales et les partenaires techniques et financiers impliqués dans la mise en œuvre de la Politique Nationale de Décentralisation adoptée par le Gouvernement.
Dans son mot introductif, le ministre délégué à la Décentralisation et aux    Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Sanoussi  Elhadji Samro  a expliqué que la décentralisation est par définition un transfert de compétences des ressources de l'Etat vers les collectivités territoriales.
Elle constitue un instrument de responsabilisation des populations à la gestion de leurs propres affaires à travers notamment les organes délibérants et exécutifs locaux démocratiquement élus que sont les conseils municipaux et régionaux.  Et le ministre de rappeler que la mission du CTTCR est de faciliter la conduite du processus de transfert des compétences à travers la recherche d'une synergie d'intervention de tous les acteurs, dans la réflexion, l'élaboration, l'exécution, le suivi évaluation ainsi que la préparation de tous les dossiers relatifs au processus, tout en précisant que c’est dans ce cadre que plusieurs activités ont été menées en rapport avec d’autres structures concernées de 2011 à 2013. Le ministre délégué a énuméré plusieurs activités dont entre autres, l’élaboration en août 2012 d’une note conceptuelle sur l’opérationnalisation des transferts de compétences  et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, l’organisation des foras régionaux sur l’opérationnalisation et le transfert des compétences  et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, le séminaire gouvernemental d’information sur le transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales tenu le 15 mars 2014.
Le ministre délégué Mohamed Sanoussi  a en outre indiqué que  le Gouvernement vient d’adopter la directive déterminant les modalités de transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales qui décline les orientations strategiques en la matière. Cette directive élaborée sur la base des propositions du CTTCR et en conformité avec la logique de mise en œuvre de sa feuille de route 2014 donne les orientations strategiques en la matière. Elle concerne les domaines sanitaires, éducatifs, hydrauliques et environnementaux. Il reste entendu que les Ministères des Finances, du Plan, de la Fonction Publique constituent aussi des institutions transversales dont le concours demeure nécessaire.
Le Président du Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR) M. Maman Idi a, de son côté expliqué clairement l’objectif visé à travers  la mise en place du CTTCR avant de présenter succinctement le chronogramme  de mise en œuvre de la directive. Cette directive a pour but de préciser les orientations du Gouvernement nigérien dans le cadre de l’opérationnalisation du transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales. Le transfert concerne autant les compétences propres des collectivités exercées par l’Etat que d’autres compétences qui seront identifiées. Cet objectif n’est possible qu’avec une forte implication dans la concrétisation de la volonté du Gouvernement à  responsabiliser les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques sectorielles, particulièrement dans l’atteinte des objectifs stratégiques du PDES et du programme de la renaissance de SE Issoufou Mahamadou.
La feuille de route 2014  prévoit la mise en place des cellules sectorielles chargées des transferts de compétences et des ressources au niveau de chaque ministère ; l’organisation d’un séminaire d’information, de sensibilisation des membres de toutes les cellules sectorielles.  Des ateliers sectoriels de travail sur le plan de transfert avec chacun des ministères (éducation, santé, environnement et hydraulique) et la préparation de projets de décrets de transfert des compétences et des ressources et de leurs rapports de présentation sont également prévus au cours de  cette année 2014.
 Aïssa Abdoulaye Alfary

 

18 septembre 2014

Source : http://lesahel.org/

Rencontre d’échange avec les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences : Un coup d’accélérateur au processus de transfert des compétences

18/09/2014

L'exercice de la décentralisation en tant que système politico-administratif, ne saurait être effectif sans un transfert effectif des compétences et des ressources du niveau central vers le niveau des collectivités territoriales. 

C’est dans cette perspective qu’une rencontre d’échange a eu lieu, hier, entre le ministre délégué à la décentralisation M. Mohamed Sanoussi Elhadj Samro et les Secrétaires généraux des ministères sectoriels sur le transfert des compétences. L’objectif est de parvenir à un transfert de compétences effectif d’ici la fin de cette année.
Placée sous l’égide du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation, des Affaires Coutumières et Religieuses, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des orientations strategiques définies par le Gouvernement en matière de transfert des compétences et des ressources au profit des collectivités territoriales. Ce département ministériel a crée un Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR). C’est un organe consultatif qui regroupe en son sein, les représentants de l’administration publique, les collectivités territoriales et les partenaires techniques et financiers impliqués dans la mise en œuvre de la Politique Nationale de Décentralisation adoptée par le Gouvernement.
Dans son mot introductif, le ministre délégué à la Décentralisation et aux    Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Sanoussi  Elhadji Samro  a expliqué que la décentralisation est par définition un transfert de compétences des ressources de l'Etat vers les collectivités territoriales.
Elle constitue un instrument de responsabilisation des populations à la gestion de leurs propres affaires à travers notamment les organes délibérants et exécutifs locaux démocratiquement élus que sont les conseils municipaux et régionaux.  Et le ministre de rappeler que la mission du CTTCR est de faciliter la conduite du processus de transfert des compétences à travers la recherche d'une synergie d'intervention de tous les acteurs, dans la réflexion, l'élaboration, l'exécution, le suivi évaluation ainsi que la préparation de tous les dossiers relatifs au processus, tout en précisant que c’est dans ce cadre que plusieurs activités ont été menées en rapport avec d’autres structures concernées de 2011 à 2013. Le ministre délégué a énuméré plusieurs activités dont entre autres, l’élaboration en août 2012 d’une note conceptuelle sur l’opérationnalisation des transferts de compétences  et de ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, l’organisation des foras régionaux sur l’opérationnalisation et le transfert des compétences  et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales, le séminaire gouvernemental d’information sur le transfert des compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales tenu le 15 mars 2014.
Le ministre délégué Mohamed Sanoussi  a en outre indiqué que  le Gouvernement vient d’adopter la directive déterminant les modalités de transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales qui décline les orientations strategiques en la matière. Cette directive élaborée sur la base des propositions du CTTCR et en conformité avec la logique de mise en œuvre de sa feuille de route 2014 donne les orientations strategiques en la matière. Elle concerne les domaines sanitaires, éducatifs, hydrauliques et environnementaux. Il reste entendu que les Ministères des Finances, du Plan, de la Fonction Publique constituent aussi des institutions transversales dont le concours demeure nécessaire.
Le Président du Comité Technique en charge du Transfert de Compétences et des Ressources de l'Etat aux collectivités territoriales (CTTCR) M. Maman Idi a, de son côté expliqué clairement l’objectif visé à travers  la mise en place du CTTCR avant de présenter succinctement le chronogramme  de mise en œuvre de la directive. Cette directive a pour but de préciser les orientations du Gouvernement nigérien dans le cadre de l’opérationnalisation du transfert de compétences et des ressources de l’Etat aux collectivités territoriales. Le transfert concerne autant les compétences propres des collectivités exercées par l’Etat que d’autres compétences qui seront identifiées. Cet objectif n’est possible qu’avec une forte implication dans la concrétisation de la volonté du Gouvernement à  responsabiliser les collectivités territoriales dans la mise en œuvre des politiques sectorielles, particulièrement dans l’atteinte des objectifs stratégiques du PDES et du programme de la renaissance de SE Issoufou Mahamadou.
La feuille de route 2014  prévoit la mise en place des cellules sectorielles chargées des transferts de compétences et des ressources au niveau de chaque ministère ; l’organisation d’un séminaire d’information, de sensibilisation des membres de toutes les cellules sectorielles.  Des ateliers sectoriels de travail sur le plan de transfert avec chacun des ministères (éducation, santé, environnement et hydraulique) et la préparation de projets de décrets de transfert des compétences et des ressources et de leurs rapports de présentation sont également prévus au cours de  cette année 2014.
 Aïssa Abdoulaye Alfary

 

18 septembre 2014

Source : http://lesahel.org/