Politique et société

Pour consulter la présentation détaillée de la rubrique et connaître le planning des publications, cliquez ici.

Présentation de rubrique : Politique étrangère et Intégration africaine

Map mondePays enclavé, avec 7 pays limitrophes, le Niger est un pays dont le destin est lié à celui de ses voisins.

Ce handicap géographique qui fait que le Niger est à plus de 1000 km de l’océan, représente un atout politique majeur dans l’intégration ouest africaine en particulier et africaine en général.

Jeunesse nigérienne…CARTON JAUNE !

Carton jaune« Ne pas prévoir, c’est déjà gémir » disait Léonard DE VINCI. Le constat est amer face à la jeunesse nigérienne, qui gémit déjà et semble ne rien prévoir.

Le fatalisme, un frein au développement du Niger

Les Nigériens se sont abandonnés au fatalisme sous l’effet conjugué des aléas de la nature, de l’enfermement, de l’ignorance et d’une certaine conception de l’Islam qui rejette la responsabilité de nos actes sur Allah. Ce fatalisme et la passivité qu’il engendre freine sérieusement notre développement et constitue une menace pour demain. Une action à long terme via le système éducatif doit être envisagée pour apprendre aux nigériens à aller au devant de leur avenir et à se réapproprier la gestion de leur présent et du futur. A court terme, l’élite musulmane du pays doit clarifier la position de l’Islam sur ce phénomène et sensibiliser en conséquence tout en sévissant  contre les imposteurs.

Le fatalisme, c’est cette attitude de passivité devant les évènements, dont on estime le cours irrésistiblement fixé. L’homme y perd son libre arbitre et l’abandonne au profit d’une puissance supérieure en l’occurrence divine qu’il estime dominer et régir l’univers à sa guise et de manière active et imprévisible.

Le Niger à la croisée des chemins

Analyse et enseignements du projet Tazartché

Un mois après le succès partiel du projet de changement constitutionnel au Niger et la consécration de M. Tandja Mamadou comme président, nous revenons sur le déroulement de cette affaire  et tentons de tirer les enseignements politiques qui en découlent. 

Le Niger en situation de guerre !

Economie et DéveloppementLe Niger est en situation de guerre ! Non, non… le MNJ (Mouvement Nigérien pour la Justice) n’a pas réussi à créer une situation de guerre. Je ne parle pas non plus du mouvement terroriste algérien qui cherche à s’y introduire, ni de toutes les situations d’insécurité qui sévissent çà et là dans le pays. Je parle d’une guerre silencieuse et autrement plus pernicieuse. Une guerre qui cherche à nous assener le coup de grâce mais dont tout le monde semble se résigner à la débandade s’efforçant d’amasser dans sa fuite le plus de provisions possible et cela même s’il faut les arracher à d’autres Nigériens plus faibles. Vous l’aurez compris, la guerre dont je parle nous maintient à terre depuis des siècles. Il s’agit de la lutte contre la misère et l’ignorance, une lutte pour exister. Exister en tant qu’individus épanouis et jouissant du bien-être. Exister en tant que peuple fier. Pas cette fierté empreinte d’arrogance mais fier de ses victoires contre la misère et l’ignorance, et fier de participer en tant qu’acteur non en tant qu’assisté à l’édification d’une humanité toujours plus juste, plus savante, plus solidaire et emplie de bien-être.

Un retour sur la crise sociopolitique que connaît le Niger en 2009

L’année 2009 entrera très certainement dans l’histoire politique du Niger. Pour les uns, elle est en effet, à cette date, l’année de tous les miracles, pour les autres, l’année de la grande « défaite ». Entre les deux, se trouve, dans une certaine mesure, le peuple du Niger, au nom de qui on prétend vouloir tout faire, tout donner, … Mais revenons au premier groupe.

Syndiquer le contenu